home NG French Texts Jumping Longines Crans-Montana (Dimanche 31 Juillet). And the Winner is…

Jumping Longines Crans-Montana (Dimanche 31 Juillet). And the Winner is…

icona-italiana

Crans-Montana (Suisse), 31 Juillet 2016 – Avancé d’une demi-heure pour éviter les averses, le Grand Prix Longines a clôturé en beauté cette première édition du Jumping Longines Crans-Montana qui a réuni environ 10’000 spectateurs au total des quatre jours. Mieux encore, cette épreuve phare s’est conclue par la victoire du Valaisan Philippe Putallaz.
Les quelque 4’500 spectateurs présents ont eu le droit à du beau spectacle en ce dimanche après-midi. Le parcours du Grand Prix Longines, très bien conçu par Marc Etter et ses collègues, a été intense. Seuls sept des 42 participants signaient un parcours exempt de pénalité dans le temps. Dans ce tour initial, tous les obstacles étaient fautifs, la difficulté était partout. Le barrage s’annonçait d’un niveau particulièrement élevé, puisque l’on comptait parmi les prétendants à la victoire le Français Jean-Luc Mourier, très en verve cette semaine et encore gagnant ce matin du Prix de la Dent Blanche, ou encore l’un des représentants helvétiques aux Jeux Olympiques de Rio Romain Duguet.   Le premier cavalier à s’élancer, l’Irlandais établi en Suisse Damien Dixon, plaçait la barre haut avec Quelqu’Un Des Mets en signant un double sans-faute intelligent dans un temps certes battable, mais déjà très rapide… D’ailleurs, les cinq concurrents suivants se prennaient les pieds dans les barres en tentant d’aller plus vite. Il fallait attendre l’avant-dernier départ, celui du Vaudois Vincent Deller, pour voir un deuxième double sans-faute. Le cavalier en selle sur Worissa’s Whinny soignait son parcours pour s’assurer une place sur le podium. Mais c’était sans compter sur le formidable Philippe Putallaz… Le cavalier originaire de Vétroz avait déjà séduit le public en remerciant son impressionnant Ouessant de Perhet de sa qualification pour le barrage. Et il faut croire que les cieux étaient avec lui aujourd’hui, puisque Philippe Putallaz réussissait un parcours exempt de pénalité, avec neuf dixième d’avance sur son dauphin ! Voilà qui faisait la joie des spectateurs présents aujourd’hui, mais évidemment également la sienne: «C’est un rêve qui devient réalité… Mieux que cette victoire, ce n’est pas possible.» expliquait, ému aux larmes, l’expérimenté cavalier de 56 ans au terme de l’épreuve. «Après une magnifique saison en 2015, Ouessant s’est blessé en début d’année, et j’ai tout fait pour qu’il soit de retour en forme ici, à la maison.» Pour la petite histoire, ce petit étalon de 14 ans était déjà 2e en 2013 dans le Grand Prix de Crans-Montana sous la selle de… Jessy Putallaz, qui n’est autre que le fils du vainqueur d’aujourd’hui !   Retrouvez tous les résultats de cette dernière journée sur www.jumpingcransmontana.ch ou directement sur www.longinestiming.com
Jumping Longines Crans Montana 2016 Philippe Putallaz, vincitore
Philippe Putallaz sul suo cavallo Ouessant de Perhet vittorioso e in splendida forma dopo un brutto incidente a inizio anno.

Utilizzando il sito, accetti l'utilizzo dei cookie da parte nostra. Maggiori informazioni

Informativa
Questo sito utilizza cookie, anche di terze parti, per inviarti pubblicità e servizi in linea con le tue preferenze. Chiudendo questo banner, scorrendo questa pagina o cliccando qualunque suo elemento acconsenti all’uso dei cookie. Privacy Policy

Chiudi